MOKADDEM Leila Farah

Directrice-pays de la Banque africaine de développement pour le Maroc

De nationalité tunisienne, Leila Mokaddem a rejoint la Banque africaine de développement, en 2002,
comme responsable de la division des Institutions financières, chargée notamment du financement dusecteur bancaire, de la microfinance et du soutien aux petites et moyennes entreprises.

L’actuelle représentante résidente de la Banque africaine de développement pour le Maroc a également piloté la mise en place du Fonds africain de garantie et l’Initiative de financement du commerce avant d’être promue, en 2011, représentante résidente au bureau régional de la banque au Sénégal; pays à partir duquel elle a supervisé le dialogue de haut niveau avec les autorités de la Gambie, de la Guinée-Bissau, de la Mauritanie et du Cabo Verde.

Outre le dialogue de haut-niveau, Mme Mokaddem a supervisé la bonne mise en œuvre des opérations de la Banque africaine de développement dans ces 4 pays. En 2014, l’experte du développement de nationalité tunisienne a été nommée représentante résidente en Égypte où la banque comptait alors un portefeuille actif de projets estimé à 2,3 milliards de dollars.

Leila Mokaddem a occupé, de 1984 à 1996, le poste de directrice des politiques et stratégiesd’exportation au ministère de l’Économie de la République tunisienne, puis elle a travaillé pour le Fonds monétaire international (FMI) avant de rejoindre la Banque africaine de développement.

Elle a également servi, d’abord comme conseillère au ministre des Finances d’Haïti, avant d’êtrenommée par le président de la République d’Haïti, conseillère de la Commission présidentielle chargée d’élaborer un nouveau Code des investissements.

Entre 1998 et 2002, elle a effectué des consultations pour le compte de plusieurs organisationsinternationales, dont la Banque mondiale et la Banque arabe pour le développement économique enAfrique (BADEA).

Diplômée du cycle supérieur de l’Institut des hautes études commerciales de Tunis, option gestion, finance et administration publique, Leila Mokaddem est également titulaire d’un master en commerce international de l’Institut supérieur de gestion de Tunis.